Échantillon programme de formation

Rejoindre la sérénité afin de faire face aux demandes quotidiennes multiples et mieux gérer son stress

Réveiller son intelligence du corps, intelligence du souffle®

Le corps est le siège de la pensée et des émotions. Il est « l’instrument » qui permet toutes les actions de l’être humain. Assouplir le corps, faire circuler le souffle permet d’affiner l’attention, de mieux gérer son énergie et de faire face à l’inconnu avec sérénité et créativité. Le stress se passe dans le corps, un corps bien placé qui respire librement permet de «s’accorder» sans stress et avec justesse en toute circonstance…

Les objectifs

  • Élaborer son programme d’action personnel pour prendre soin de soi et de son énergie, favorisant le bien-être au quotidien.
  • Comprendre les mécanismes du stress et faire le point sur soi.
  • S’approprier un ensemble d’outils, issus des arts martiaux, développant tranquillité, enracinement, tonus et disponibilité.
  • Mieux se connaître et prendre du recul.
  • Pérenniser les conditions favorables à l’optimisation de ses ressources.

Le programme

Faire un état des lieux sur sa situation actuelle

  • Repérer les modes de fonctionnement qui créent « les fuites » d’énergie et les tensions inutiles.
  • Identifier ses besoins physiologiques et les modalités de réparation des « fuites ».
  • Identifier les conditionnements qui freinent les liens avec soi et qui empêchent l’accord créatif.

Découvrir les liens entre le corps, la pensée et les émotions

  • S’exercer à des modes de fonctionnement qui tiennent compte de ces liens.
  • Identifier les impacts de la posture sur les états physique et émotionnel.
  • Assouplir le corps, relâcher les tensions articulaires et musculaires.
  • Comprendre les mécanismes de la respiration, du souffle et du stress.
  • Rétablir les parcours de circulation énergétique et se libérer des tensions inutiles, prévenir le stress et la fatigue.
  • Établir une posture juste et apprendre à la préserver.
  • Se rendre libre de mécaniques habituelles et créer les nouvelles ouvertures.

Développer l’écoute de soi pour accéder à ses propres ressources

  • Expérimenter et comprendre les mécanismes de la sensorialité, élargir ses registres sensoriels.
  • Être plus présent à soi et aux autres.
  • Découvrir et apprendre les outils de « l’intelligence du corps, intelligence du souffle® » et déterminer son programme journalier d’entretien
  • Identifier la série d’exercices la plus adaptée à sa condition physique et à ses contraintes et l’apprendre.
  • Définir ses objectifs et ses moyens pour prendre soin de soi, en tenant compte de ses contraintes.

sage

L’enfant regardait le vieil homme qui dansait et qui semblait danser pour l’éternité.

– Grand-père, pourquoi danses-tu ainsi ?

– Vois-tu mon enfant, l’homme est comme une toupie. Sa dignité, sa noblesse et son équilibre il ne les atteint que dans le mouvement…

L’homme se fait de se défaire…

La sagesse dansante du Hassidisme
Extrait de « TSIMTSUM » de Marc-Alain Ouaknin

Devenir de l’eau :

Celui qui peut devenir comme de l’eau est capable de répondre à toutes les situations.

L’eau, c’est la fluidité, la capacité à se mouvoir, à surmonter tous les obstacles et à s’adapter à tous les contextes.

L’eau peut aussi bien être la rosée du matin qu’une vague déferlante.

L’eau, c’est aussi l’indestructibilité : une action sans effet est comme « donner un coup d’épée dans l’eau ».

Le corps humain est fait de 65 % d’eau et le cerveau en est constitué à 80 % !

Plus on est proche de son corps et du potentiel qu’il offre, plus on développe la fluidité (intellectuelle et relationnelle) permettant de répondre de façon appropriée à toutes les situations.

Egalement, la souplesse nous donne plus de solidité pour faire face aux projets de la vie dont la seule chose qui ne change pas c’est le changement…

Les résultats des recherches en neurosciences confirment les savoirs des disciplines ancestrales 

« La notion de dualité n’a plus aucun sens tant elle est ridicule (…) Parmi les scientifiques, nous sommes presque tous d’accord sur la question de l’unité de l’âme et du corps. Il n’y a donc rien d’original, tout le monde le dit! Pour un scientifique, c’est devenu « politiquement correct » d’affirmer cette unité. La grande question est de savoir comment cette unité se fait. (…) Les mécanismes de l’émergence ont mis un point final à toutes ces questions éculées.

Autopoïese et émergence, p.169, in La Complexité, vertiges et promesses, Le Pommier/Poche, 2006 – Francisco Varela (1946-2001) Directeur de recherche au CNRS, membre du CREA, Ecole Polytechnique…